Magistrate  

Sur les traces de Rome

Promenades à la recherche de la ville antique

Tuff block
Un bloc de tuf, pierre volcanique et l’un des premiers matériaux de construction à Rome.
  L’origine de ce livre est une pierre, ou plutôt deux pierres, des gros blocs de tuf saillant d’une façade à Rome dans la Via Giovanni Lanza où nous habitions. Ces pierres n’avaient à l’évidence rien à voir avec l’immeuble. D’où venaient-elles ?
   Trouver la réponse à cette énigme a commencé par des recherches sur l’ouverture de cette rue dans les années 1889-1897. Les notes sur les découvertes archéologiques faites à l’époque, aujourd’hui dans les archives de la Soprintendenza per i Beni Archeologici di Roma, révèlent la grande fébrilité de ces années quand les pioches ont déterré de plus en plus de restes de la ville antique.

     
  Source: Carta Archeologica di Roma  
Source: Carta Archeologica di Roma

Tower of the Capocci
La Tour des Capocci sur la Via Giovanni Lanza.
De fil en aiguille les pierres de cette façade ont conduit plus loin, aux gigantesques Thermes de Trajan voisins, dont les briques ont servi au Moyen Âge à la famille Capocci pour leur forteresse et leur tour. Les rues avoisinantes ont vu Cicéron et César, qui habitaient non loin de là, et Galien et Juvénal, qui vendaient leurs œuvres au marché des livres un peu plus bas. Et Livie, l’épouse chaste et prude d’Octave… Le portique qu’il a construit pour elle est à quelques mètres. Ovide a écrit que le portique de Livie était un bon endroit pour trouver «les belles filles de Rome» – est-ce pour cela qu’il a fini exilé en Mer noire?


Cicéron, César, Livie, Octave. Portrait de Livie par Christoph Houbrechts, © Christoph Houbrechts Vanhoorne.

Ces explorations de l’histoire et des vestiges romains mènent à travers les quartiers de la ville, pas toujours aux sites archéologiques gérés par la Sopraintendenza. Elles s’appuient nécessairement sur des recherches récentes, et sous forme de livre électronique avec sa grande capacité, elles ont plus de chances d’éviter le superficiel et les inexactitudes.

Le livre propose des promenades en suivant les voies des marchands venant à Rome au tout début de son histoire, des légions victorieuses défilant dans un triomphe, d’un magistrat allant au Forum. Les promenades sont organisées par thème, commençant avec les débuts de Rome, en passant par l’époque des conquêtes, la vie dans la ville antique, l’Empire et ses hommes extraordinaires, jusqu’au démembrement de l’empire et enfin le déclin de la ville. Chemin faisant, on évoque comment ce passé glorieux a été utilisé par ses héritiers, parvenant ainsi jusqu’à nous.


Paula Landart a obtenu son doctorat en linguistique à la Sorbonne Nouvelle. Elle s’est installée à Rome en 1985.